Pour des filles et des jeunes femmes plus fortes au Népal | Plan International Suisse Aller au contenu principal

Pour des filles et des jeunes femmes plus fortes au Népal

La situation des filles et des jeunes femmes au Népal est encore et toujours précaire. En particulier les jeunes filles issues de milieux défavorisés sont discriminées. Le projet vise à conforter les filles et les jeunes femmes népalaises dans leurs droits et à les former afin qu’elles soient en mesure de vivre en toute autonomie.

Contexte

La plupart des Népalaises n’exercent aucune profession. Elles restent à la maison et s’occupent du ménage sans être rétribuées pour cela. En particulier au sein de groupes de populations indigènes tels que les Dalits, où la participation des femmes est très faible et où elles sont pratiquement absentes des niveaux de pouvoirs supérieurs. Les Dalits sont assimilés au plus bas niveau des castes et restent ainsi à l’écart de la société. Ce sont les filles et les jeunes femmes qui en souffrent le plus, car les mariages des enfants et les violences domestiques sont omniprésents. Même si le Népal a adopté quelques lois en faveur de l’égalité des femmes, elles n’ont été mises en pratique que très partiellement. Dans les régions rurales notamment, les filles et les femmes dalits sont toujours exclues et n’ont presque aucune possibilité de faire respecter leurs droits. 

Priorités

Ce projet aide les jeunes femmes dans leur développement et celui de leur communauté. Les filles et les jeunes femmes apprennent ainsi à atteindre leur autonomie financière, à faire respecter leurs droits et à s’imposer dans leur communauté de manière positive. Elles découvrent comment organiser leur vie de manière indépendante tout en contribuant aux progrès économiques de la communauté. Ce projet comporte trois volets:

  • Formation pour une vie indépendante: un enseignement portant sur différents thèmes tels que l’égalité, les droits des enfants et la santé sexuelle est dispensé aux jeunes femmes. Dans le même temps, elles sont stimulées dans leur développement personnel.
  • Fondation de coopératives de femmes: des organisations de femmes sont fondées dans chaque village afin de permettre aux filles et aux jeunes femmes d’échanger à propos de leurs problèmes, dont la violence domestique, et de tenter ensemble d’y remédier.
  • Renforcement économique des jeunes femmes: les jeunes femmes ont la possibilité de réaliser différentes formations. Elles apprennent par exemple comment cultiver des légumes en grande quantité et tout ce dont il faut tenir compte. Grâce à cela, elles ont une chance de connaître un avenir meilleur. 

Bénéficiaires du projet

Ce projet a bénéficié à 6565 jeunes filles et femmes. 

L’expérience de Plan International

Plan International est actif au Népal depuis 1978. Lors des projets précédents, dont l’ambition était une meilleure scolarisation et formation professionnelle dans le district de Baglung, plus de 5000 filles et jeunes femmes ont suivi différentes formations continues. Elles se sont vu expliquer comment aborder les différents problèmes du passage à l’âge adulte et ont acquis plus d’assurance en elles-mêmes. En se lançant dans une activité économique, elles ont gagné leur indépendance. Afin de parler d’égalité des droits et de lutter dans cet objectif, elles ont créé des coopératives de femmes. Plan International les accompagne tout au long de leur cheminement. 

Soutenir le projet «Pour des filles et des jeunes femmes plus fortes au Népal»