Projets d'eau | Plan International Suisse Aller au contenu principal
Pour les enfants, l’accès à l’eau et un équipement de base en sanitaires sont d’une importance vitale. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 2000 bambins meurent chaque jour des suites de diarrhées, dont la plupart sont dues à l’absence d’eau potable, d’installations sanitaires et de produits hygiéniques. Par des projets ciblés en faveur de l’eau et de l’hygiène, Plan International contribue dans le monde entier à assurer l’accès à l’eau potable et la construction de toilettes même dans les villages isolés, afin de réduire la mortalité des enfants.

L’eau potable est d’une importance vitale pour les enfants dans le monde

BON NOMBRE DE VILLAGES ET D’ÉCOLES N’ONT PAS D’EAU POTABLE

Au Ghana, seule 14% de la population peut accéder à des installations sanitaires. De nombreux petits enfants meurent au Togo des suites de diarrhées, en raison du manque d’eau potable et parce qu’ils ne se lavent pas les mains. Au Cambodge, 60% de la population est dépourvue d’accès à l’eau potable. En Suisse, nous consommons chaque jour en moyenne 127 litres d’eau potable d’une pureté remarquable pour les lessives, le nettoyage et la cuisine, alors que, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé, plus de 1,8 milliard de personnes dans le monde n’ont aucun accès à l’eau potable.

LES PROJETS D’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE PLAN INTERNATIONAL

Les projets pour l’eau englobent toujours une formation à l’hygiène des enfants.

Par ses projets en faveur de l’eau et de l’hygiène, Plan International s’engage pour que les écoles et les villages disposent d’eau potable et que les enfants puissent grandir en bonne santé. Cela permet aussi aux filles de se rendre à l’école plutôt que de devoir porter de l’eau au village depuis des cours d’eau éloignés. Dans le cadre de ces projets réalisés conjointement avec la population villageoise, des raccordements d’eau sont construits, des écoles sont équipées de toilettes et d’installations sanitaires, et les enfants apprennent à se laver correctement les mains

.

Plan International Suisse finance des projets à long terme en faveur de l’eau potable, des installations sanitaires et de l’hygiène. Nos projets pour l’eau:

DE L’EAU POTABLE POUR SOUTENIR LES FILLES DU TOGO

Au Togo, de nombreux villages sont dépourvus d’eau potable, ce qui contraint leurs habitants à boire l’eau malpropre des cours d’eau. Bien souvent, les femmes et les filles doivent parcourir de longs kilomètres pour trouver de l’eau. Pendant la saison sèche, de nombreuses filles n’ont donc pas le temps de se rendre à l’école, et manquent leurs classes. Avec son projet «Eau potable et soutien aux filles», Plan International s’engage pour la construction de puits dans les villages isolés du Togo, permettant ainsi aux familles d’avoir accès à l’eau potable toute l’année. La population locale est intégrée à la construction de ces puits afin que les responsables des villages soient ensuite en mesure de les entretenir et de les réparer.

INSTALLATIONS SANITAIRES ET PRODUITS HYGIÉNIQUES AU GHANA

La région du Haut Ghana occidental présente le plus fort taux de mortalité enfantine du monde. Les maladies diarrhéiques constituent la principale cause de décès des enfants de moins de cinq ans. Dans des villages isolés, Plan International construit des puits et des toilettes, et apprend aux femmes à former les habitants des villages en matière d’hygiène. Grâce à l’apport d’eau potable et au lavage des mains, les épidémies de diarrhées peuvent être réduites. S’y ajoutent des toilettes protégeant la sphère privée des filles et des femmes, qui ne sont plus contraintes de se dénuder devant les autres. En effet, de nombreuses filles sont mal à l’aise et évitent l’école pendant leurs menstruations. Lorsqu’elles disposent de toilettes qui leur sont réservées à l’école, elles y sont mieux protégées et n’hésitent plus à se rendre en classe.

LUTTE CONTRE LES MALADIES DIARRHÉIQUES AU CAMBODGE

Dans la région de Siem Reap à l’Est du Cambodge, à peine la moitié de la population peut accéder à de l’eau potable. Il en résulte que pendant la saison sèche, de nombreuses personnes s’approvisionnent en eau impropre à la consommation. Des infections et des maladies telles que les diarrhées se diffusent en raison du manque d’eau potable et d’installations sanitaires. Au Cambodge, un enfant sur trois souffre de maladies diarrhéiques qui sont l’une des principales causes de mortalité dans ce pays. Plan International fait en sorte que des forages soient effectués dans les villages et que des puits y soient construits. Les écoles sont aussi munies de toilettes et des filtres à eau sont distribués à la population.

 

LE FONDS ASSURE L’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE AUX ENFANTS!

Afin d’améliorer à long terme l’approvisionnement en eau et en sanitaires, Plan International Suisse a conçu le fonds pour l’eau.

OUI, JE SOUTIENS LE FONDS POUR L’ EAU >>

Compte de dons PC 85-496212-5, objet «Fonds pour l’eau»